Sư Tổ Trần Tiến

 

 

 

 

 

Sư Tổ Trần Tiến

Sáng Lập Môn Phái Thiếu Lâm Nội Gia Vo Đao

 

En 1926, dans la province de Hai Phong, Nord Viet Nam, un vietnamien et son fils âgé de quinze ans travaillent dans un commerce de la communauté Chinoise. Des légionnaires français entrent dans la boutique et les prennent à partie. Une bagarre s'engage. Très vite un chinois intervient, il maîtrise parfaitement l'Art du combat et met en fuite les agresseurs... L'adolescent vietnamien n’est autre que le jeune Trần Tiến. Ce jour là il fait la rencontre de celui qui allait devenir son Maître, le fameux Ly Giang Nam, de l'Ecole Thieu Lam Noi Gia Quyen, ancien général de l'armée chinoise nationaliste, réfugié à la suite de la défaite chinoise contre les japonais.

Sư Tổ Trần Tiến est né en 1911 à Cau Vong, province de Bac Giang, Nord Viet Nam. Enfant, son nom de famille n'était pas encore Trần, mais Hoang. Il est de la famille du célèbre Hoang Hoa Tham (De Tham), personnage historique et porte-drapeau d'une insurrection contre le colonialisme français au début du XXème siècle. Le 10 février 1913, Hoang Hoa Tham meurt et ses partisans se dispersent. La famille Hoang change son patronyme en Trần puis se réfugie à Do Son dans la province de Hai Phong.

A l'âge de 10 ans, Trần Tiến est initié aux Arts Martiaux par son grand-père. Il travaille les Tan Phap, Bo Phap, les Quyen et le maniement des armes. Agé de 15 ans, suite à l'altercation dans la boutique, il devient l’élève du Maître Ly Giang Nam. Tran Tien est le seul vietnamien aux cotés de cinquante disciples chinois. Il étudie auprès du Grand Maître durant 5 ans avant que celui-ci ne rentre en Chine pour y mourir.

Par la suite, Trần Tiến travaille avec d'autres Maîtres. Il étudie ainsi successivement le Ju-Jitsu avec le Maître japonais Tanabe, le Judo avec Karachi et la Boxe Anglaise avec Lafleur, champion d'Indochine en 1936.
A cette époque, les combats se déroulent sur une estrade de 8m x 8m surélevée de 4m. A partir de 1935, Su To Trân Tiên monte sur le ring et devient champion d'Indochine en combat libre et champion à l'épée le 1er mai 1936. Notons que lors de cette même compétition, Sư Tổ Trần Văn Nghĩa* remporte le titre en combat libre et Quyen et Sư Tổ Pham Huy Thu au bâton long (Trung Binh Tien).

A la fin de l'année 1936, Su To Trân Tiên participe à un tournoi organisé par le Bonze Son Nhan et le Grand Maître Cu Ton. Lors d'un combat, Sư Tổ Trần Tiến blesse gravement son adversaire. Alors interdit par le gouvernement colonial français de toute activité dans les Arts Martiaux, il décide de partir au Sud Viêt Nam.
De 1937 à 1938, il participe à plusieurs combats organisés dans le sud-est asiatique (Thaïlande, Malaisie, Singapour, Philippines…) En 1939, la seconde guerre mondiale éclate, mettant fin à tous les tournois. Sư Tổ Trần Tiến rentre au Viêt Nam.

En décembre 1945, il s'enrôle dans l'armée révolutionnaire pour lutter contre la colonisation française et devient instructeur commando. De 1958 à 1970, opérant dans plusieurs unités, il forme militaires et civils. Sư Tổ Trần Tiến est désigné en 1963 pour participer à une réunion rassemblant 36 Maîtres d'Arts Martiaux des provinces du Nord pour la renaissance de l'Art Martial Traditionnel. Cette réunion ne débouche malheureusement sur rien en raison de nombreuses divergences.

En 1969, le gouvernement organise une grande manifestation durant 3 jours et 3 nuits à Gia Luong dans la province de Ha Bac. Sư Tổ Trần Tiến en est l’un des co-organisateurs. Quatre rings sans corde de protection, de 6m x 6m et de 1,20m de haut sont montés. Nous sommes en pleine guerre du Viêt Nam, les bombardements américains redoublent d’intensité. On creuse douze kilomètres de tunnels pour accueillir les spectateurs en cas d’offensive. Les combats se déroulent de jour et les spectacles de nuit.

En 1981,Sư Tổ Trần Tiến part à la retraite avec le grade de Colonel. Il vit au Cambodge jusqu'en 1989. De retour au Viêt Nam et fort de son expérience martiale, il crée le style Thiếu Lâm Nội Gia Vo Đao, en référence à son Maître Ly Giang Nam (Thieu Lam Noi Gia Quyen).
Chaque matin, à l'aube de sa centième année, il continue de transmettre son Art.

Sư Tổ Trần Tiến décède le 21 février 2011.

*Sư Tổ Trần Tiến et Sư Tổ Trần Văn Nghĩa sont des amis d'enfance et se considèrent comme de véritables frères. Pour celà Sư Tổ Trần Văn Nghĩa fait en sorte que son disciple Võ Sư Éric Bauer puisse étudier auprès de Sư Tổ Trần Tiến dès 1993.

Sư Tổ Trần Tiến est l’un des piliers de l'Ecole Trúc Liên Hoa Linh Quyền.

 

Vidéos :

 

 
Cérémonie funéraire de Sư Tổ Trần Tiến  (février 2011 à Ho Chi Minh Ville Viet Nam)
     
     

 

retour